L’acquisition de trafic en marketing digital et e-commerce

Dans cet article vous allez découvrir les différentes méthodes et stratégies d’acquisition de trafic en marketing digital et e-commerce

L’acquisition de trafic en marketing digital et e-commerce

En tant que marketer digital, votre rôle est d’établir une stratégie qui va consister, entre autres, à faire de l’acquisition de trafic.

Qu’est-ce que l’acquisition de trafic ?

Pour commencer, le terme trafic désigne tout simplement les visiteurs qui vont venir sur votre site.

Quand on dit par exemple du « gros trafic » on veut tout simplement dire beaucoup de visiteurs qui sont venus sur le site. Un trafic de 5000 visiteurs = 5000 visiteurs qui sont venus sur le site.

Mais alors, pourquoi faire de l’acquisition de trafic ? Tout simplement pour réaliser son objectif marketing. Si notre objectif marketing est la performance, donc la vente, on veut transformer ces 5000 visiteurs (état de prospects) en acheteurs (étape de conversion).

Sans acquisition de trafic, on ne pourra pas avoir de visiteurs et donc aucune réalisation d’objectif marketing.

Les objectifs marketing

Il existe différents objectifs marketing, par exemple je vais en citer quelques-uns :

Le brand awareness

Le brand awareness : le fait de vouloir augmenter la « conscience globale » qu’a un marché de votre marque / site. C’est un type de campagne marketing sans but de performance direct, qui va juste rappeler à votre marché que vous existez et qui va leur rappeler les offres / produits que vous proposez, afin de ne pas tomber dans l’oubli.

Le direct sales marketing

Le direct sales marketing : le fait de vouloir vendre ses produits directement et générer des revenus. Par exemple, c’est typiquement l’objectif marketing que l’on cherche à faire lorsque l’on fait du dropshipping via des réseaux sociaux ou moteurs de recherche.

L’acquisition de trafic est donc tout simplement le fait de ramener du trafic sur son site web comme vous l’aurez compris.

Les deux moyens d’acquérir du trafic

Il existe deux moyens de faire de l’acquisition de trafic :

  • L’acquisition payante : via des régies publicitaires payantes telles que des moteurs de recherches, des réseaux sociaux, des réseaux de publisher
  • L’acquisition gratuite : via du SEO (search engine optimization), via du mail, via du referal etc…

Les différences entre acquisitions payante et gratuite ?

Quels sont les différences principales entre l’acquisition payante et l’acquisition gratuite ?

Comme vous l’aurez compris, outre le fait d’être payant ou gratuit, leur principal avantage réside dans la rapidité d’acquisition et la rentabilité.

Stratégie d’acquisition gratuite

Une stratégie d’acquisition gratuite via du referal (le fait de se faire recommander le site par un tiers) ou via du SEO sera gratuite, mais vous ramènera un faible trafic, en revanche votre ROI sera quasiment infini en termes d’argent.
C’est à dire qu’avec 0€ investi, vous pouvez ramener plusieurs milliers voire dizaines de milliers de visiteurs chaque jour sur votre site.
En revanche, pour atteindre ce type de résultat, il vous faudra plusieurs mois voire plusieurs années. C’est donc une stratégie qui coûte aucun argent mais qui coûte énormément de temps.

Stratégie d’acquisition payante

Une stratégie d’acquisition payante sera elle beaucoup plus cher mais vous coûtera moins de temps. À vous donc d’adapter votre stratégie en fonction de votre temps et votre argent. Elle pourra vous ramener plusieurs milliers voire dizaines de milliers de visiteurs sur le site, et ce, dès le lendemain de votre lancement de campagne si vous le souhaitez.

Différentes sources d’acquisition au service du Marketeur

Je vais donc à présent vous lister les différentes sources d’acquisition que je connais et dont j’ai l’habitude de travailler avec, sans vraiment trop rentrer dans les détails, sinon l’article serait bien trop long. Afin de bien optimiser vos différentes sources d’acquisition Marketing, il est nécessaire de bien maîtriser l’analyse de vos KPI.

Si vous voulez plus de détails sur chaque plateforme, j’ai écrit des articles de blogs et des vidéos Youtube dédiées à chaque canal. Vous pouvez retrouver ma chaîne Youtube ici.

Acquisition de trafic via Facebook

Facebook : Il existe la partie Facebook organique, donc 100% gratuite à savoir les groupes Facebook, la page Facebook que l’on peut faire grandir gratuitement afin de diriger le trafic de Facebook vers son propre site, ou tout simplement faire des posts sur son propre profil Facebook.
Je ne vais pas m’attarder sur cette partie-là car je l’aborde déjà dans un autre article du blog et sur mon groupe Facebook privé que vous pouvez rejoindre à ce lien : https://www.facebook.com/groups/673646783191381/

Il existe aussi la partie Facebook Ads qui est extrêmement puissante lorsque bien utilisée. C’est une excellente source d’acquisition de trafic payante qui est facturée à l’impression et qui peut vraiment mettre un coup de boost à vos campagnes marketing.
Sur Facebook Ads, on peut choisir par exemple différents objectifs (Conversion, Brand Awareness, Page like, Installations d’applications, Leads, Messages écrits par Messenger…).

Le choix de ces objectifs sont mâtures et pertinents car Facebook Ads est une plateforme ayant suffisamment de data depuis des années, ce qui lui permet de vraiment vous aider à réaliser vos objectifs.

Facebook Ads vous aide également dans la précision du ciblage et vous offre une précision difficilement égalable, tout simplement car ils ont beaucoup d’informations sur leurs utilisateurs (âge, sexe, intérêts, localisation, langue, comportement…).
On peut par exemple sur Facebook Ads cibler uniquement les hommes de 25 ans qui habitent à Marseille, dans un rayon de 30km à la ronde par exemple, et qui ont un intérêt pour le marketing digital, l’entrepreneuriat, le ski et le golf.

À savoir que plus vous allez être précis dans vos ciblages Facebook, moins vous allez avoir de monde, et plus ces personnes vont vous coûter cher en termes de coût de diffusion. Comme je le disais plus haut, Facebook est une plateforme d’enchère facturée à l’impression. C’est à dire que plus il va y avoir d’annonceurs sur l’audience et le placement sur lequel vous investissez, et plus les prix d’impressions seront élevés.
C’est à dire que si vous voulez montrer une publicité en objectif de conversion achat sur mobile aux femmes de 40-45 ans qui aiment le jardinage vous allez avoir un CPM à 5€ (par exemple).
Si maintenant il y a 50 autres annonceurs qui viennent aussi bider (se placer sur ces placements et intérêts), vos CPM vont augmenter, peut être à 6-7€ ou plus. J’explique d’ailleurs le principe des enchères sur ma chaine youtube :

https://www.youtube.com/channel/UCjkCutSXO-L5U2V1lAShTCw et mon groupe privé Facebook : 

https://www.facebook.com/groups/673646783191381/

En somme, Facebook est selon moi la meilleure source d’acquisition à l’heure actuelle grâce à sa précision de ciblage et au fait qu’il y ait énormément de gens présents sur le réseau social. Vous avez tous les segments de marché global, à savoir les jeunes, les personnes plus âgés, hommes, femmes…

De plus, la quantité d’informations dont Facebook dispose lui permet de faire une optimisation à votre place et d’améliorer ses performances avec le temps sur vos campagnes marketing.

Acquisition de trafic via Instagram

Instagram : Il existe trois types d’acquisition sur Instagram, comme pour Facebook, il existe le fait de pouvoir faire de l’acquisition de manière organique, en envoyant des DM, en publiant sur son compte Instagram ou en mettant le lien de son site dans sa bio par exemple.

Il existe aussi la partie Instagram Ads, qui se gère via Facebook Ads (car Facebook a racheté Instagram fin août 2012 pour environ 1 milliard de dollar).
Cette partie Instagram Ads est vraiment similaire à Facebook Ads, c’est juste des placements différents et des types de creatives différents (creative = visuel publicitaire).

Les influenceurs


Maintenant passons à la partie intéressante en termes d’acquisition de trafic instagram : les influenceurs Instagram.
Ce sont des personnalités dans un domaine précis qui rassemblent une grosse audience plus ou moins fidèle.
Par exemple : Norman fait des vidéos (Norman Thavaud) est un influenceur plutôt dans le secteur humoristique. Jessica Thivenin est aussi une influenceuse plus dans le secteur de la télé réalité.

Candide Thovex est aussi un influenceur instagram plus dans le secteur du ski. En bref, un influenceur c’est quelqu’un qui rassemble une grosse communauté sur son compte instagram.

Il existe des bons et des mauvais influenceurs, et j’en parle d’ailleurs dans un autre article sur mon blog et ma chaine youtube.

L’avantage avec les influenceurs est qu’ils mettent en jeu leur crédibilité et utilisent la confiance que leur communauté leur apporte pour « conseiller » un produit et diriger du trafic vers le site en question. Ces placements de produits sont pour la plupart sponsorisé, c’est à dire payé par une marque derrière qui cherche à faire de l’acquisition de trafic pour son site pour ses objectifs marketing.

Si une marque de ski veut faire la promotion de ses nouveaux skis, elle ira plutôt voir Candide Thovex que Nabilla…
Inversement, une marque de cosmétique ira plutôt voir Nabilla que Norman.

Les influenceurs sont intéressants en terme d’acquisition de traffic, en revanche ce n’est pas du media buying classique comme on peut retrouver sur Snapchat Ads, Facebook Ads ou Instagram Ads…
C’est à dire que la publicité sera en réalité un post de l’influenceur ou une story, et on n’aura pas de moyen réel (à moins de demander les datas insight à l’influenceur) de savoir combien de personnes ont vu la publicité, le CTR etc.
Donc difficile d’évaluer l’engagement, mais ça reste possible, et un influenceur peut constituer un très bon ROAS. Il arrive parfois de payer un influenceur 5000€ et d’avoir 35 000€ de chiffre d’affaire derrière, donc assez intéressant !
En revanche, c’est du flat fee, c’est à dire que vous devez investir 5000€, et si ça ne marche pas, ça ne marche pas et tant pis pour vous ! Il ne pourra jamais vous arriver ceci avec du media buying plus classique comme Facebook Ads etc, car vous pourrez vous rendre compte bien avant que les 5000€ soient dépensés que votre campagne n’est pas efficace grâce à la lecture de vos KPI.

Acquisition de trafic via Snapchat

Snapchat : Snapchat Ads est très intéressant selon moi.
C’est aussi une plateforme d’enchère à l’impression comme Facebook Ads et Instagram Ads. Son gros avantage à l’heure où j’écris cet article est le faible coût de ses CPM, c’est à dire que pour peu d’argent, on peut toucher beaucoup de mondes sur Snapchat.
Un CPM moyen est à l’heure actuel de 1€ et quelques sur Snapchat (sur Facebook il faut compter environ 5 ou 6 fois ce prix et sur Pinterest 8-9 fois ce prix). C’est à dire que si vous investissez 1€ en publicité Snapchat, vous allez faire 1000 impressions.
Si vous investissez 1€ sur Facebook Ads, vous allez toucher 150 personnes peut-être, et 90 personnes sur Pinterest Ads.

Les limites de Snapchat

Mais alors, on est beaucoup plus rentable sur Snapchat Ads que sur Facebook ads si les CPM sont moins élevés ? Ça serait trop beau !

Le problème de Snapchat Ads à l’heure actuelle est sa faible quantité d’information de ses utilisateurs comparé à Facebook. Ce qui fait que les ciblages vont être un peu plus flous et donc moins précis. Vous allez avoir un trafic moins qualifié… Pour en savoir plus sur Snapchat et les possibilités offertes par le dropshipping sur cette plateforme, vous pouvez consulter cet article.

Il y a aussi une différence au niveau des créatives Snapchat Ads. Si vous voulez en savoir plus sur la différence des créatives sur chaque plateforme, je vous invite à vous rendre sur ma chaîne Youtube ici ou sur mon groupe privé Facebook ici.

Acquisition via Google & Bing

Google & Bing : Nous n’allons pas trop nous attarder sur Bing, car c’est un moteur de recherche très secondaire qui regroupe un faible pourcentage du trafic mondial. Il est donc bien plus intéressant de s’intéresser à Google, bien qu’ils aient des similarités.

Google Ads propose 4 principaux placements : Le Google Search, le Google Display, le Google Shopping et le Youtube Ads (Google a racheté Youtube).

C’est une plateforme d’enchère au CPC cette fois-ci à l’inverse des réseaux sociaux. C’est à dire que vous allez être facturer uniquement dès qu’un utilisateur clique sur l’une de vos publicités. À la différence de Facebook Ads, Snapchat Ads etc. C’est une plateforme de marketing qui mix le inbound marketing et le outbound marketing. C’est à dire que c’est à l’utilisateur de faire le premier pas pour se rapprocher de vos produits / services (par un terme de recherche). Alors que sur les autres plateformes, c’est vous qui allez chercher l’utilisateur avec votre contenu publicitaire (outbound marketing).

Google est très puissant et reste avec Facebook la régie publicitaire la plus puissante et complète du monde. On peut avoir de très bons résultats grâce à Google Ads et celui-ci est vivement conseillé en fonction de votre objectif de campagne marketing. C’est une plateforme moins explosive que Facebook Ads ou Instagram Ads, c’est à dire que les résultats vont être plus lissés, et seront en général plus constants et vont dépendre entre autres des termes de recherches des utilisateurs. Si vous vous placez sur un mot clé avec un bon volume de recherche mensuel, vous pouvez être certain d’avoir du trafic intéressant chaque jour. Vous êtes assez dépendant du volume mensuel des termes de recherches à l’inverse de Facebook Snapchat etc.

Acquisition de trafic via Taboola et Outbrains

Taboola / Outbrains : Personnellement j’adore ces plateformes publicitaires car elles sont mal exploitées sur le marché français et sont assez complexes à maîtriser.
Aussi appelé Native Ads, ces plateformes permettent de diffuser des publicités via des annonceurs, aussi appelés publishers. Ces publishers sont des sites informatifs tels que Le Monde, Le Figaro, L’équipe, Doctissimo etc…

Les publicités sponsorisables via ces canaux apparaissent souvent sous des articles écrits directement sur ces sites. C’est un type de media buying très à l’ancienne car Outbrains ou Taboola ont très peu d’informations sur leurs utilisateurs à l’inverse de Google ou Facebook qui sont « maître » des informations qui circulent au sein de leur plateforme. Sur Taboola et Outbrains (il en existe des dizaines d’autres mais qui sont moins importantes) vous ne serez pas en mesure de savoir précisément les intérêts et âge / sexe de votre audience. Il y a donc très peu d’optimisation au niveau de l’intelligence artificielle de ces régies publicitaires. C’est donc à vous de faire le travail de manière assez manuel. Ce n’est pas du tout le type de canal d’acquisition que je conseille si vous êtes débutant.

Acquisition de trafic via Pinterest

Pinterest : Pinterest Ads est un canal d’acquisition redoutablement puissant si on sait bien s’en servir. C’est une plateforme d’enchère au CPM comme les autres réseaux sociaux.
La différence principale avec Pinterest ads va être sa caractéristique d’audience, qui va être plus axé sur des femmes qui ont de la vingtaine à la quarantaine.
Ce réseau social est assez visuel, il faut donc adapter ses créatives publicitaires et les rendre le plus natif possible à la plateforme si vous voulez avoir des résultats.

Acquisition de trafic via l’emailing

Mailing : Le mailing constitue le moteur de votre business.
Une grosse liste d’email qualifiés vous assure des revenus à gros ROI et sur le long terme.
Une bonne campagne d’email-marketing peut s’avérer efficace et convertir vos leads en clients, mais également vos clients en plus gros clients grâce à des stratégies emailing win-back.

Vous ne pouvez pas faire d’acquisition de trafic froid via des emails car il vous faut justement au minimum un contact (lead) pour pouvoir faire fonctionner votre campagne emailing, en revanche vous pouvez faire de la « re-acquisition » de traffic warm et hot (tiède et chaud) grâce à du re-targeting par exemple. Très utile pour annoncer des événements spécifiques et ponctuels tels que des lancements de nouveaux produits / services ou des promotions et soldes momentanés (par exemple black friday, soldes d’été, anniversaire du site etc..).

Le mail est plus puissant que n’importe quel autre source de trafic au niveau de son taux CTR et de son taux d’attention.

Acquisition de trafic via SMS

SMS : Le SMS est probablement à l’heure actuel la source d’acquisition de trafic avec le plus gros ROAS. J’ai déjà personnellement vu de mes propres yeux des campagnes SMS avec 100€ dépensé générer plusieurs dizaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires. Tout simplement car c’est un canal très peu utilisé à l’heure actuel, et son taux d’ouverture avoisine les 100%. Ce qui veut dire que lorsque vos prospects ou clients vont recevoir un SMS de votre part, il va y avoir presque 100% de chance pour qu’ils ouvrent ce SMS et le lisent dans la grande partie de son contenu.

Le SMS constitue un excellent complément à une campagne mailing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.