Les erreurs qui t’empêchent de réussir en E-commerce & Marketing Digital

Note des lecteurs

À peine 1% des gens qui s’aventurent dans le dropshipping réussissent à générer des profits grâce à cette activité. 

Le dropshipping est un business model qui existe depuis des dizaines d’années et qui s’est démocratisé sur internet au « grand public » depuis quelques années.

Comme on peut le voir sur cette image de google trends, le dropshipping est en train d’exploser à l’heure où j’écris cet article (01/08/2020) :

Mais alors, comment ça se fait que si peu de personnes arrivent à s’en sortir en dropshipping ?

Je vous parle en connaissance de causes, je fais personnellement du dropshipping depuis plus de trois ans et j’étais en perte pendant presque une année sans réellement comprendre pourquoi je n’y arrivais pas.

Pourtant, j’avais acheté pleins de formations, avais lu pleins de livres à propos du marketing et de la vente et avais lancé pleins de shops et dépensé plus de 5000€ la première année en publicité, mais rien n’y faisait… Je n’arrivais pas à trouver ce fameux produit winner qui allait exploser les chiffres et me faire gagner beaucoup d’argent.

Pour rappel, le dropshipping est un business comme un autre, c’est dire que les barrières à l’entrée sont semblables à d’autres business, à savoir un investissement de temps et d’argent que l’on doit faire. On ne peut pas espérer réussir en dropshipping au bout de quelques jours voir quelques mois.

Je vais donc vous parler des principales raisons qui, selon moi, font que vous n’y arrivez toujours pas si vous vous êtes lancé :

1 – Tu utilise mal ton temps

a – Tu passes trop de temps sur la création du site :

En effet, je parle à énormément de dropshippeurs à l’heure actuelle et je me rends compte maintenant avec du recul pourquoi ils n’y arrivent pas :

Ils passent des semaines à faire leur site e-commerce, des semaines à sélectionner les produits qu’ils vont lancer, des semaines à créer la publicité parfaite etc..

En réalité, il y a beaucoup d’erreurs dans ce processus. Je ne passe personnellement pas plus de 2 jours à réaliser un site e-commerce maintenant, et j’arrive à faire plusieurs centaines de milliers d’euros de chiffre d’affaire dessus.

Le site, c’est pas « très important ». Alors j’ai envie de nuancer ce point :

Un beau site ne changera pas grand chose à votre taux de conversion. Si vous avez un taux de conversion de 0.4% sur votre site actuel et que vous le rendez très beau et design, votre taux de conversion ne montera pas à 5%, ni même 2%.

En revanche, un site très moche peut constituer une objection pour votre client et complètement descendre votre taux de conversion de 5% à 2%.

Pour résumer sur la partie du site, le site n’est pas très important, il suffit d’en faire un assez classique, optez pour des couleur sobres et un fond blanc avec des polices d’écritures classiques.

Ne choquez pas votre prospect avec un design qui sort de l’ordinaire, vous n’êtes pas Apple ou Nike, vous ne pouvez pas vous permettre ce genre de risque à l’heure actuelle, tout simplement car vous risquerez de perdre énormément de temps à faire quelque chose qui a de grandes chances de ne pas vous aider. Et votre objectif à vous c’est quoi ? Gagner de l’argent ? Ou avoir un beau site et être fier quand on le montre aux copains / copines ?

Si tel est le cas, vous devriez arrêter le dropshipping et vous convertir au secteur du webdesign, vous serez probablement plus en synergie avec vos passions.

Inspirez-vous du design d’Amazon, ils ont le site e-commerce le plus performant du monde à l’heure actuelle. Ils ont dépensés des millions d’euros en A/B testing afin d’avoir la version la plus optimisée possible et la plus UX friendly et pourtant, leur site n’est pas très beau, qu’on se le dise. Pourtant, ils ont un taux de conversion bien supérieur à tout ce qu’on peut espérer en dropshipping (ils ont un taux de 10-15% alors qu’en moyenne en dropshipping, si on a quelque chose au dessus de 4%, on peut déjà s’estimer heureux).

Inspirez-vous en et passez à la suite ! Je le répète, le site n’est vraiment pas très important, ne perdez pas votre précieux temps dessus, surtout que 98% de votre trafic va arriver sur votre site via mobile, donc le design sera encore plus réduit à une simple colonne sur l’écran.

C’est pareil pour le nom de domaine ou le logo, c’est pas très grave, choisissez un NDD simple et un logo épuré, ne sortez pas de ce qui se fait en général, ça risque de plus jouer en votre défaveur.

b – Tu ne passe pas assez de temps à rechercher des produits winners :

Un dropshippeur qui réussit passe au minimum une heure par jour à chercher des nouveaux produits winners à tester sans cesse.

Je le répète, le succès de votre business réside à 50% dans le produit et à 50% dans son marketing.

Tu auras beau mettre tous tes efforts dans le marketing d’un produit très moyen, du genre une feuille simple de papier A4, tu n’arriveras pas à beaucoup la vendre. Pourquoi ? Car elle ne réponds ni à un besoin profond ni un désire profond. Alors oui, si une feuille A4 se vend en supermarché, elle devrait aussi se vendre sur internet grâce au dropshipping ? Non ! En dropshipping il y a pleins de critères au niveau du produit à respecter afin d’être rentable, et une feuille A4 ne réponds aucunement à ces critères. Oui tu pourras vendre une feuille de papier A4 sur internet, mais tu n’arriveras jamais à être rentable via de la publicité payante online, et notre but ce n’est pas de vendre, c’est de dégager du bénéfice, comme toute activité lucrative un minimum sensée.

Le produit fait 50% du travail et le marketing associé à ce produit les 50% autres.

Maintenant prenons l’autre cas : si vous vendez un produit ultra winner avec un marketing très médiocre, vous n’arriverez pas non plus à beaucoup le vendre et être profitable dessus. Si vous vendez un rasoir électrique (c’est un produit winner, pour rappel la marque Gillette™ fait des milliards de dollars en vendant des rasoirs, je pense qu’à ce niveau là on peut se permettre de dire que c’est un produit winner sans trop de soucis) et que vous marketez ce rasoir en disant que c’est ultra pratique pour tondre de la pelouse de votre jardin, vous n’allez pas avoir beaucoup d’acheteurs.

Il faut donc impérativement le combo bon produit et bon marketing.

Il faut que tu passes du temps à trouver de nouveaux winners et à les tester avec un bon marketing, et il y a une différence énorme entre passer énormément de temps à trouver un winner et passer énormément de temps à trouver des winners.

Dans un cas vous allez mettre 1 semaine pour trouver le produit que vous allez tester, dans l’autre cas, si vous êtes efficace, vous allez mettre une semaine pour trouver 15 produits winners à tester. Vous augmentez donc logiquement vos chances de réussite de 15 dans le deuxième cas. Il faut être efficace dans sa recherche de produits winners. J’aborde quelques techniques pour trouver des produits winners sur ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UCjkCutSXO-L5U2V1lAShTCw et sur mon groupe privé Facebook dédié au e-Commerce et au marketing, tu peux le rejoindre gratuitement dès maintenant ici : https://www.facebook.com/groups/673646783191381/

2 – Tu fais des fixettes sur un produit

Tu ne dois pas passer plus de 2 jours à tester un produit et ne pas dépenser plus de 200€ en publicité pour un produit.

Si tu as des mauvais KPI dès le départ et dès les premiers 100€ dépensés, Facebook, Google, Snapchat etc.. ne viendront pas t’aider à rectifier ta campagne marketing pour d’un coup la rendre profitable.
Si tu as un ROAS breakeven à 1.8 et que tu as un ROAS effectif à 1.6 après 100€ dépensés en dropshipping pure sur Facebook par exemple, laisse tomber. (En revanche, si tu es sur du native ads par exemple, ça peut au contraire être un bon début).

Lorsque tu vas scaler tes campagnes, ton ROAS effectif va encore plus descendre et tu vas t’enfoncer dans des pertes encore plus grosses.

Biensur qu’une marque n’aurait pas cette logique, je préfère le préciser, une marque a un budget marketing beaucoup plus conséquent et peut se permettre de dépenser beaucoup plus afin de réaliser des A/B testings beaucoup plus fins et trouver la bonne combinaison gagnante. Mais nous, ce n’est pas notre cas, nous ne voulons pas perdre d’énergie et de temps sur un produit, et nous ne devons surtout pas faire de fixettes sur un produit en particulier.

Il faut apprendre à ne pas s’attacher à un produit, même si on pense très fort dans notre tête que c’est un produit de malade qui a du potentiel. Il faut laisser le marché parler, et pas nos émotions.

3 – Tu ne t’appliques pas assez

Tu penses qu’un simple copier / coller d’une campagne marketing concurrente t’aideras à générer de l’argent. C’est faux dans 95% des cas. J’ai personnellement tenté cette méthode pendant plusieurs mois. C’est une méthode très lassante et qui au final te permet de trouver un winner tous les 30-40 produits copiés / collés, et une technique qui peut potentiellement te créer des problèmes et te faire perdre beaucoup de temps et d’argent en testing publicitaire.

La meilleure technique selon ma propre expérience reste quand même le fait de créer sois même la campagne marketing (vidéo publicitaire, page produit, offre marketing, adcopy…).

J’ai eu de biens meilleurs résultats en procédant ainsi à chaque fois.
Il faut s’appliquer dans ce que l’on fait, on ne peut pas bacler les choses, le dropshipping c’est un business, ce n’est pas un jeu ou de la loterie. Il faut réfléchir et être bon en marketing pour réussir dedans et avoir un bon process.

Tu ne peux pas espérer gagner beaucoup d’argent avec une vieille vidéo de mauvaise qualité qui prends même pas un dixième de l’écran de smartphone de tes prospects, et une page produit qui reflète le travail d’un élève d’école de maternelle, le peu de personnes qui viendront sur ton site n’achetons pas le produit et tu seras en perte.

4 – Tu n’es pas encore assez bon en marketing

Tu as un bon produit certainement, mais tu n’est pas suffisamment bon en marketing pour le mettre en avant. Les concepts d’angle marketing et d’offre concurrentielle sont peut-être encore flous pour toi.

Tu ne maîtrise pas encore les principes de bases du marketing qui font vendre, en prenant par exemple le bénéfice émotionnelle le plus puissant que ton produit peut prodiguer à ton utilisateur et tourner ton marketing autour de cet axe. Ou encore la composition d’une bonne page de vente ou d’une bonne vidéo publicitaire…

Parfois, quelques petites modifications par-ci par-là peuvent complètement changer votre campagne et la rendre ultra-winner.

J’en ai fait l’expérience par exemple en décembre 2019 lorsque j’ai lancé un produit sur Facebook Ads, j’ai eu ces résultats :

Donc jusque là, rien d’incroyable, quelques centaines d’euros de bénéfices sur cette campagne que j’ai laissé tourner entre le 15 décembre et le 28 décembre 2019.

Figurez-vous que lors du confinement, j’ai prit EXACTEMENT la même campagne qui du coup était en pause depuis le 28 décembre 2019 et je l’ai tout simplement re-activé en changeant littéralement une seule phrase dans mon adcopy.

Je vous laisse maintenant constater les résultats et la différence :

Voilà, on est passé de 1.91 de ROAS effectif à 5.82 (et encore le pixel facebook n’a pas déclenché toutes les ventes, j’étais plutôt sur du 7 de ROAS effectif).

Juste en changeant une seule phrase, une phrase qui a changé tout le sens du produit et l’axe marketing.

5 – Tu t’es mal formé

Tu as surement du tomber dans le même panneau que moi il y a quelques années, à te laisser séduire par des youtubeurs (je ne citerai pas les noms) qui t’ont vendu du rêve en te laissant croire que l’e-Commerce et le marketing digital était quelque chose de facile.

J’ai personnellement galéré principalement à cause de ça, car j’avais des mauvaises informations qui venaient de personnes n’ayant jamais fait plus de 5000€ de chiffre d’affaire dans toute leur vie et qui étaient de véritables gurus du dropshipping.
Si tu veux atteindre ton objectif, il te faut une vraie carte et une boussole fonctionnelle, sinon tu ne pourras jamais y arriver, et je peux te garantir que 90% des informations que tu trouves sur youtube et dans les formations sont erronées ou incomplètes.

En résumé : forme toi bien auprès de personnes compétentes qui ont de l’expérience et qui savent de quoi elles parlent, comme ça tu auras de bonnes bases sur lesquelles partir. Une fois fait, applique le process qui va te rapporter des résultats et ne perds pas de temps sur les tâches inutiles, passe vraiment du temps à tester sans cesse des produits avec la bonne méthode jusqu’à trouver un winner et là tu auras des résultats une fois que tu commenceras à le scaler. L’important est de bien se former, et passer massivement à l’action et pas n’importe comment, il faut bien s’appliquer dans les étapes, car si une étape est complètement bâclée, vous pouvez passer à côté de quelque chose qui aurait pu vous rapporter énormément d’argent.

Si tu as aimé cet article, je t’invite à rejoindre mon groupe facebook privé 100% gratuit sur lequel j’aborde les thèmes du marketing digital et du e-commerce, tu peux le rejoindre dès maintenant à ce lien : https://www.facebook.com/groups/673646783191381/

Tu as également ici ma chaîne youtube si tu es intéressé par les sujets et que tu veux en apprendre plus : https://www.youtube.com/channel/UCjkCutSXO-L5U2V1lAShTCw

Je te dis à bientôt pour d’autres articles sur le blog

Laisser un commentaire